3 septembre 2012

MARIAGE | Julie + Gilles

© AmyPunky Photography
En principe, à la rentrée, on tire la tronche, on traîne des pieds et on en vient à détester le mois de septembre. Mais moi j'aime bien. Déjà parce que septembre, c'est le mois des cadeaux pour moi, et aussi et surtout parce que la saison des mariages est bien entamée. Ce qui signifie qu'on voit arriver de jolis reportages. Donc vive la rentrée sur Wed & the City et inaugurons ce mois de septembre par le mariage dans le Var de Julie et Gilles le 6 juillet dernier, photographiés par AmyPunky, qui était encore très active sur le sol français cet été, avant de nous abandonner au profit des Canadiens la saison prochaine.
Merci Julie de partager votre mariage ici :

Gilles et moi sommes amoureux depuis un peu plus de 4 ans. Je l'ai pas mal aiguillé (lui dirait : harcelé) pour qu'on se marie. En 2010, il m'a fait sa demande de manière toute simple, sans fioriture. La demande s'est passée au cours de nos vacances chez mes parents, à Nice, dans un restaurant typiquement niçois : l'Union (ça ne s'invente pas hein!). Et ça s'est passé en début de repas. Comme je suis une vraie madeleine, je n'ai pas arrêté de pleurer. Ça a duré un petit peu (3 jours), et à chaque fois que je l'annonçais à mes copines...


© AmyPunky Photography

Incroyable mais on a super bien dormi la veille du mariage. On se réveille le matin, frais et dispos. Gilles part pour rejoindre sa maman et ses sœurs pour se préparer. De mon côté, je pars chez le coiffeur avec la photographe Emilie (que je recommande vivement!) et ma maman.  Mes copines et témoins nous rejoignent chez le coiffeur, Stéphane, qui travaille chez Camille Albane à Monaco. C'est un excellent coiffeur, qui m'a donné plein de conseils et a réalisé un superbe travail... La maquilleuse chez Camille Albane a été fantastique aussi et a réussi à me rendre lumineuse, tout en restant naturelle : chapeau ! Elle m'a d'ailleurs donné le meilleur tuyau de ma vie : comme j'ai une peau à imperfection comme on dit pudiquement, je lui ai parlé de mon angoisse du bouton, et elle connaît la solution : le stylo blanc Avène dont il faut se tartiner copieusement et régulièrement : en une dizaine d'heures le sort du vilain bouton est réglé...
Nous sommes rentrés chez mes parents, et mes amis et témoins ont commencé à affluer. Mes amies Emeline et Fanny amènent mon bouquet et la boutonnière de Gilles. 
L'essayage a été un grand moment, avec mes témoins Géraldine et Lucie qui m'ont aidée pour l'ajustage, soutenues par ma maman. Mon autre témoin Célia a été la parfaite accessoiriste : décrochage de robe, port du voile, enfilage de chaussures...
Nous nous sommes retrouvés à une bonne quinzaine de personnes, dont mes amies les plus proches pour la robe. 

© AmyPunky Photography

Mon choix s'est porté sur la robe Pronovias modèle Barcares que j'ai trouvé chez Martine Toledano à Nice. Je recommande vivement cette boutique: il y a plusieurs marques (Cymbeline, Delphine Manivet, il y a même des Vera Wang - mais bon je ne les ai pas essayées, trop peur de devoir faire un caprice à 10 000€ !). De plus, Martine et sa vendeuse sont d'excellents conseils, très professionnelles et sont très honnêtes sur l'adéquation entre la robe et la bride-to-be, tout en restant diplomates. C'est Martine qui a proposé le bijou demi-diadème que je porte le jour du mariage (je ne connais pas le nom précis de ce type de bijou, ni celui du fabriquant, dommage!)

Gillou de son côté a trouvé son costume Karl Lagerfeld chez Apollinaire à Saint Germain en Laye. Dans cette boutique, les vendeurs sont également merveilleux : ils ont énormément de goût et savent parfaitement conseiller les clients, quel que soit le budget. C'est un des témoins de Gilles qui lui a conseillé cette boutique et il a été extrêmement content de son choix, en particulier pour sa cravate, sujet critique.

 Julie place la barre très haut avec ce magnifique bouquet, coloré et lumineux

Départ pour la mairie de Eze village. Gilles m'attend les yeux fermés devant le fronton, et je lui ôte les mains des yeux. Dès qu'il me voit, je me remets à pleurer... je n'ai arrêté qu'après l'église!
Puis l'église de Eze village. Nos amis ont été adorables car ils ont chanté notre gospel préféré Amazing Grace. C'était mémorable.


© AmyPunky Photography
A la sortie de l'église, petites bulles de savon et pétales de roses, puis petit tour dans Eze pour les photos de couple avec Emilie : un moment magique, avec des photos à couper le souffle...
 


© AmyPunky Photography

Le choix du lieu a été complexe. Nous habitons à proximité de Paris, Gilles est normand, je viens du Sud, nous avions donc 3 possibilités. Après avoir rapidement éliminé la région parisienne pour des raisons pratiques (oui ça a l'air bizarre dit comme ça, mais c'était vraiment trop compliqué pour nous), nous sommes allés en Normandie visiter quelques salles, qui ne nous ont pas convenu car elles n'étaient soit pas à notre goût, ou trop petites pour nos 160 invités prévisionnels (au final, 110 personnes environ sont venues. Le déplacement en semaine, dans le sud de la France n'est pas toujours aisé pour des gens qui n'ont pas de RTT et qui vivent dans le nord de l'Europe...), ou bien trop chères.
Nous nous sommes donc tournés vers le Sud, où les prix sont également prohibitifs mais, nous avons trouvé la perle rare en terme de beauté, capacité et prix : l'Auberge des Adrets, à côté de Fréjus dans le Var. De plus ce qui nous a séduits est le côté extrêmement pratique de l'Auberge, car la propriétaire est totalement dévouée à ses mariés.
Ainsi, pas de traiteur à chercher : le chef cuisine directement à l'Auberge. Pas de casse-tête avec les serveurs, les tables, les nappes, les chemins de table etc. : tout est inclus, de l'open bar pour le cocktail avec animation culinaire jusqu'à la pièce montée. Il faut simplement apporter sa déco et le champagne de fin de soirée, et choisir les animations culinaires et le menu : c'est parfait pour organiser un mariage à 1000km de chez soi, quand on a un boulot prenant.
Nous avons arrêté notre choix sur un vendredi pour diminuer un peu les coûts, pendant les vacances d'été pour que nos nombreux amis enseignants puissent être parmi nous.




© AmyPunky Photography

Nous n'avons pas vraiment choisi de thème, mais avons opté pour un thème romantique-campagne chic. Nous aimons beaucoup les cages à oiseaux, qui ont servi de fil conducteur durant la soirée : petites cages à dragées, et grande cage en lieu et place de l'urne.


© AmyPunky Photography
En ce qui concerne la journée en elle-même, j'ai réalisé un Google document type Excel avec une trentaine d'onglets différents : les adresses pour les faire part, combien de boîtes de dragées, le planning général de la journée, des plannings personnalisés pour chaque témoin/ami ayant un rôle particulier, qui doit être sur les photos, les adresses mails, le plan de table, des instructions diverses... Personne ne m'a rien dit sur le moment, mais après on m'a bien charriée.
Donc tout était réglé comme du papier à musique ! Et résultat, ZERO STRESS pour nous. Sincèrement, on ne s'est occupés de rien, ce sont nos témoins et parents qui ont assuré le seul imprévu de la journée...

© AmyPunky Photography


Toutes les compositions florales ont été réalisées par Sabine Flowers qui a fait un travail superbe et a suivi mes directives très précisément. J'avais repéré un bouquet coloré sur SMP en 2010, et mon mari a adoré son côté pétillant.
La plupart des éléments de déco ont été réalisés par nous-mêmes : oiseaux origami (que personne n'a vu, planqués dans les arbres de l'auberge ^_^), faire-part, étiquettes, rubans à nouer autour des cages à dragées, pochons en tulle réalisés par ma maman, arbre à empreintes créé par ma belle-maman, les numéros de table... sans oublier le plan de table.
Un repas magnifique, un temps superbe et pas trop chaud, de la bonne musique : nous avons apprécié chaque instant de notre journée : inoubliable !

© AmyPunky Photography

Merci à vous Julie et Gilles, je vous souhaite un avenir sans nuages comme sur la photo ci-dessus. Merci et bravo Emilie pour ce reportage, où certaines photos ont encore fait chavirer mon cœur.

Robe : Barcares, Pronovias, boutique Martine Toledano, Nice | Costume : Karl Lagerfeld, Apollinaire, Saint Germain en Laye | Coiffure et maquillage : Camille Albane, Monaco | Lieu : Auberge des Adrets, Fréjus | Fleurs : Sabine Flowers, Cannes La Bocca | Photographie : AmyPunky Photography, Montréal
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

Ines a dit…

Sa robe est absolument magnifique...